BIENVENUE A YVES BEGUIN, NOTRE NOUVEAU CURE

Un départ… une arrivée… En ce mois de Septembre 2020, Jacques AKONOM nous quitte,  Yves BEGUIN lui succède. Il emménage à la maison paroissiale d’Annœullin.

L’équipe du journal l’a rencontré :

 « J’ai 50 ans et j’ai été ordonné en 1998 ; cela fait donc 22 ans maintenant que je suis prêtre. Je ne suis plus un jeune prêtre, mais j’ai fait connaissance avec différentes paroisses, j’ai découvert plusieurs aspects de leur fonctionnement… et tout cela m’a façonné.

Ma formation initiale est double : J’ai d’abord choisi des études aux aspects techniques ; j’ai commencé par un baccalauréat électrotechnique (à l’époque F3) qui m’a initié aux machines et à la maintenance. Puis je me suis dirigé vers un BTS en économie sociale et familiale (ESF) et continué pour obtenir le diplôme de conseiller en ESF.  C’est une formation de travail social en lien avec les familles, toutes les familles.  Ensuite, j’ai fait ma formation au grand séminaire de Lille que j’ai quitté avant que Jacques Akonom n’en soit le responsable.   

Géographiquement, j’ai commencé à Estaires comme séminariste, puis prêtre 1 an là-bas ; ensuite Tourcoing, Halluin, St Pol sur mer, Petite Synthe, Coudekerque. Jeune prêtre j’étais aussi très engagé auprès des jeunes dans le Ch’ti-pélé. Je me répète : On est façonné par les paroisses que l’on découvre. A Tourcoing, j’ai fait connaissance avec les quartiers et les périphéries.

Je suis né dans le Nord parce que mes parents sont venus travailler à Usinor-Dunkerque  et  j’y ai fait mes études. Nous étions 4 enfants dans la fratrie, tous dispersés maintenant aux 4 coins de la France. J’essaie d’être ouvert sur les différents aspects du monde et cela c’est grâce aussi à ma famille.

C’est pourquoi, un des désirs qui me caractérise en tant que prêtre, c’est de RELIER. La religion, c’est relier. Relier les hommes et les femmes entre eux, relier les hommes et les femmes vers Dieu. Accueillir tous les paroissiens qui me sont confiés : non seulement les chrétiens engagés et pratiquants, mais aussi ceux qui sont simplement intéressés, moins présents mais qui se rassemblent pour les grands évènements de la vie. Il y a aussi la 3eme catégorie : ils ne sont pas contre l’Eglise mais se sont éloignés et sont peut-être déçus.

Enfin, on n’est pas prêtre tout seul. On ne fait RIEN tout SEUL. Le prêtre est engagé à côté des diacres et des autres chrétiens. C’est encore plus évident puisque j’arrive dans un territoire de 11 clochers. Je souhaite m’inscrire dans la suite de votre ancien curé, faire connaissance avec les tendances de chaque paroisse, respecter les caractéristiques de chacune. Et pour cela, je compte sur vous, sur les bonnes volontés pour me guider et m’en expliquer toute l’histoire»… »

Yves, merci pour cet entretien, merci de nous avoir partagé ton parcours et les différents aspects de ce ministère qui est le tien, en lien avec tous. Toute l’équipe du journal te souhaite la bienvenue et beaucoup de joies avec tes nouveaux paroissiens.

Propos recueillis par Brigitte Robert